Jacob Vladimir Balga

Jacob Vladimir BALGA, fondateur de l’école Paradigme en 1988,
et récepteur de la méthode DEÏ  (Détoxination Emotionnelle et Informationnelle).

Informations sur le parcours de Jacob Vladimir

Je suis né en 1961. Je suis entré dans un monastère à l’âge de 7 ans, à ma demande, pour éviter le calvaire de la vie familiale.  Toute l’enfance jusqu’en troisième : vie rythmée au rythme d’un monastère,  trois heures de prière et dix heures d’enseignement par jour, sans vacances ni congé.

La violence du monastère fut différente, mais au moins je ne vivais plus dans une favela.  Le lieu était propre et on pouvait se maintenir propre sur soi même si l’endroit  était tenu par plus de psycho-rigides névrosés obsessionnels que de gens au cœur ouvert,  l’atmosphère y était plus supportable.

Après mes premières lectures de Freud, vers onze ans,  je savais que j’allais m’occuper de la recherche de soi, mais bien sûr, je ne savais pas encore que j’allais créer une méthode mixte entre Freud, Jung , Reich, Lowen, Helinger et Groff.

Je me suis très vite défroqué. A treize ans, en troisième,  je n’adhérais plus à ce qui me semblait être une mascarade.

Je ne sentais aucun amour chez les tenants des trois religions qu’il m’était arrivé de côtoyer : juste de l’identification, de l’exclusion des autres, et une soumission abrutie au dogme et aux rituels, excluant toute possibilité de conscience de soi.

Depuis vingt ans, je me prépare pour divulguer un enseignement œcuménique, hors religion. Les trois religions monothéistes que je connais très bien, dans le texte, et dont je connais l’histoire, dont je donne une vision dans mes écrits universitaires, représentent la voie exotérique.  Elles véhiculent la foi du charbonnier, pour le commun qui n’a pas grandi et a encore besoin à l’âge adulte d’un super papa-maman représentés par l’Etat et la religion.

Il y a une autre voie, ésotérique ou spirituelle, qui se départit des dogmes religieux : c’est l’au-delà de la religion puisque les religions excluent les autres religions et la voie mystique de leur propre religion, qui est pourtant la voie royale d’accès à l’ouverture du cœur. Cette exclusion au profit de l’identitaire, et du pouvoir des clergés des trois religions est un obstacle à la voie d’accès au SOI. Aucun être ne peut être un intercesseur entre la source de notre être et l’égo distordu qui se construit durant l’enfance pour singer le monde mutilé des adultes. C’est pour cela que les maîtres ne prêchent pas, n’écoutent pas le gazouillis de l’égo, ne soignent rien, et respectent chaque être au niveau de conscience où il se trouve.

Nous accueillons donc tout le monde, même les gens très religieux.. qui de toute façon ne viennent pas.

Pour avoir des exemples de la méthode DEI, aller sur le site de mon école : espace-paradigme.com et écoutez les extraits d’émission radio  avec les auditeurs qui appellent en direct ici. Pour plus d’info sur la méthode DEÏ,  lire   la rubrique DEÏ dans le site ici.

Je vous souhaite bon bonheur et bonne vie